03 44 85 84 81

03 65 98 05 07

03 44 85 84 81
 
 

03 65 98 05 07

 

Prévention des déformations crâniennes positionnelles (DCP) et mort inattendue du nourrisson

Conseils aux parents

Prévention des déformations crâniennes positionnelles (DCP) et mort inattendue du nourrisson

RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

 

Quels sont les objectifs de cette fiche mémo ?


Renouveler les mesures de prévention de la mort inattendue du nourrisson ;
Développer la prévention primaire en maternité sur la mort inattendue et la déformation crânienne positionnelle du nourrisson ;
Réduire la survenue des déformations crâniennes positionnelles chez les nourrissons.
Harmoniser les pratiques professionnelles ;
Cette fiche mémo a été réalisée dans le cadre d’un partenariat HAS – Conseil National Professionnel de Pédiatrie (CNP-P).

 

A qui s’adresse cette fiche mémo ?


A tous les professionnels, en contact avec les parents et les familles, qui prennent en charge les nourrissons en ville ou dans le cadre des établissements de soins publics ou privés. : aide-soignant(e), assistante maternelle, auxiliaire de puériculture, infirmier(e), kinésithérapeute, médecin généraliste, ostéopathe, pédiatre, psychomotricien(ne), puériculteur(trice), sage-femme, technicien d’intervention sociale et familiale, …

 

Quels sont les messages clés ?


Le couchage à plat sur le dos strict pour le sommeil est recommandé pour prévenir la mort inattendue du nourrisson (MIN). Le principal facteur de risque de la MIN est le couchage en position ventrale ;
Les DCP sont de bon pronostic. Aucune donnée actuelle de la littérature ne permet de conclure à un lien de causalité entre DCP et retard neuro-développemental, troubles spécifiques ophtalmologiques, oculomoteurs, ou vestibulaires ;
Le principal facteur de risque des déformations crâniennes positionnelles (DCP) est la limitation de la motricité libre et spontanée du nourrisson par défaut de mobilité propre ou par contrainte environnementale externe ;
L’examen clinique est habituellement suffisant pour poser le diagnostic de DCP. L’imagerie est rarement nécessaire ;
Il est possible de prévenir la survenue des DCP en préservant la mobilité libre et spontanée du nourrisson, tout en respectant les recommandations de prévention de la MIN. Aucune intervention de soins préventive n’est nécessaire ;
Dans les DCP constituées associées à un défaut de mobilité cervicale, l’association précoce de recommandations positionnelles et de kinésithérapie à orientation pédiatrique est l’intervention de choix. (…)

 

Lire la suite de l’article : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3151574/fr/prevention-des-deformations-craniennes-positionnelles-dcp-et-mort-inattendue-du-nourrisson

 

Source HAS

Plusieurs autres liens intéressants


Articles similaires

Votre espace conseils

Contact

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Osteo2ls

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.