Conférence /réflexes

Les réflexes archaïques, … un autre regard sur les difficultés d’apprentissage

 

Tendu, agité, dyslexique, troubles « dys… », hypersensible, distrait, dispersé, lent, difficulté de concentration, confiance, ancrage, à faire des choix, etc.

Une nouvelle clé pour lever les blocages :

 

Répondez-vous affirmative à une ou plusieurs de ces questions : 

Votre enfant rencontre-t-il des difficultés pour se concentrer ?

A-t-il un seuil de tolérance au stress particulièrement bas ?

Est-il parfois gêné par les bruits de fond ou au contraire, préfère-t-il travailler en musique, en mâchant un chewing-gum, en bougeant, en s'asseyant sur une jambe repliée ?

Aime-t-il se balancer sur sa chaise?

Fait-il des fautes en recopiant au tableau ?

Est-il hypersensible ?

Est-il gêné par les étiquettes de ses vêtements ?

A-t-il mis du temps pour acquérir la propreté ?

Un imprévu dans l'emploi du temps lui est-il insupportable? 

Adopte-t-il une posture avachie sur son bureau ?

Si tel est le cas, et bien qu'elles n'aient en apparence aucun rapport les unes avec les autres, il est plus que probable que votre enfant subisse toujours l'impact de ses réflexes primitifs et posturaux.
MAIS nombreux sont les adultes qui rencontrent des difficultés de comportement, qui ne trouvent pas leur place, qui manquent de confiance en eux, qui vivent sous tension permanente, qui ont du mal à progresser, à apprendre, à choisir... Ils réagissent comme s'ils étaient en situation de survie, où tout est difficile. Ils ne peuvent vivre pleinement leur vie. C'est également le signe que des réflexes archaïques restent non intégrés.
Venez donc en apprendre davantage pour vous et pour vos enfants…

Motricité libre et réflexes archaïques

Motricité libre et réflexes archaïques

Public visé : futurs parents ou parents d’enfants en bas-âge (0-3 ans), mais aussi tous les professionnels de la petite enfance (assistantes maternelles, éducateurs de jeunes enfants, infirmières puéricultrices, auxiliaires de puériculture, auxiliaires parentales (nounous à domicile),…).

Objectif : informer sur le rôle primordial des réflexes archaïques dans le développement moteur, émotionnel et cognitif de l’enfant et proposer des conseils pratiques pour accompagner au mieux son enfant dans ses premières découvertes motrices.

 Rôle de l’intégration des réflexes archaïques dans la prévention de l’apparition de certains troubles moteurs, émotionnels et cognitifs 

« Rôle de l’intégration des réflexes archaïques dans la prévention

de l’apparition de certains troubles moteurs, émotionnels et cognitifs »

Les récents travaux en neurosciences apportent un éclairage nouveau sur le développement du cerveau de l’enfant : ils mettent en lumière l’importance du rôle des réflexes archaïques dans la construction physiologique, émotionnelle et cognitive du cerveau et du système nerveux.

La non intégration de ces réflexes participe à de nombreux troubles ou pathologies tels que les scolioses, les « dys » (praxie, lexie, orthographie, calculie etc.), les TDA, les TDAH, les états de choc, le placement de la langue en bouche, la coordination oculomotrice, les difficultés de convergence oculaire, la  posture, etc..

L’identification et le dépistage des réflexes persistants ou hypoactifs permettra, à titre préventif, à de nombreux professionnels de santé de contribuer significativement à la diminution de ces différents troubles.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Osteo2ls

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.